Comment se faire rembourser les frais de médecine douce ?

Ostéopathe prenant soin d'un homme allongé. Dessin sur fond bleu.

Ostéopathie, chiropraxie, acupuncture, étiopathie et diététique : ces pratiques ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Cependant, parce qu’elles participent du bien-être et de la prévention, la mutuelle a décidé de les prendre en charge à hauteur de 50 € par séance dans la limite de cinq séances par an (toutes pratiques confondues).

Pour cela, il convient de respecter un certain formalisme.

En ce qui concerne le remboursement des frais suivants :
• consultations des diététiciens non-médecins, 
• actes ou frais de chiropraxie, d’ostéopathie, d’acupuncture, d’étiopathie,

la facture acquittée doit être établie sur papier à en-tête indiquant les coordonnées du praticien (nom, prénom, lieu d’exercice – adresse professionnelle). Les nom et prénom de la personne soignée et la date de réalisation des soins ou de la consultation doivent apparaître clairement.
Ces modalités sont détaillées dans les notices d’information.

Vous pouvez déposer votre facture sur votre espace BCAC le jour-même de la consultation : inutile d’attendre puisqu’il n’y a pas de remboursement de la sécurité sociale.