Précisions sur l’optique

Le 1er janvier 2020 est entré en vigueur le « 100% santé »: votre opticien doit vous présenter un devis qui vous permettra d’être remboursé à 100% par votre complémentaire (le RPP ou le RAMA).
Il peut y ajouter un autre devis « hors 100% santé »: la Mutuelle du GAN interviendra alors selon son barème pour compléter le remboursement du RPP ou du RAMA (comme elle le faisait jusqu’en 2019).

Voir des précisions dans les barèmes.

Les dentistes peuvent en faire autant, mais l’établissement d’un devis « 100% santé » vous permettant d’être totalement remboursé est facultatif : ils peuvent refuser de le faire.

Vous bénéficierez de prix calculés au plus juste avec une garantie de qualité en faisant appel à des partenaires du réseau Sévéane.

Les enfants de la naissance à quinze ans

Les personnes de plus de seize ans peuvent se faire rembourser une paire de lunettes (un équipement = 1 monture + 2 verres) tous les deux ans, comptés de date à date : date de la précédente facture plus deux ans plus un jour.

Entre sept et quinze ans, ce délai est réduit à un an (date de la dernière facture plus un an plus un jour); à six mois pour les enfants de moins de 7 ans, afin de prendre en compte l’évolution de la taille de leur tête.

Renouvellement anticipé (sans attendre 2 ans)

Il existe des aménagements en fonction de certaines maladies ou évolutions de la vue. Ils peuvent être consultés au paragraphe VIII.2 de l’arrêté du 3 décembre 2018.

ATTENTION, selon les cas il n’y a pas de condition de délai ou il faut respecter un intervalle d’un an avec les lunettes précédentes (dans ce cas envoyez au BCAC la facture et l’ordonnance précédentes avec les nouvelles ordonnance et facture, soit quatre documents).

Si vous remplissez une des conditions de renouvellement anticipé, n’oubliez pas de le faire préciser par votre ophtalmologiste sur votre ordonnance.

Se faire rembourser

Depuis janvier 2016, le niveau de votre remboursement dépend de votre correction. Le BCAC a donc besoin de votre ordonnance pour la connaître.

Pensez à communiquer ces documents (ordonnance et facture) au BCAC — sans les fournir trop tôt (attendez que la CPAM ait remboursé, vous ou l’opticien en cas de tiers payant sur la partie sécu).

Le coût d’une monture

Le remboursement de la monture est plafonné à 100 euros : si votre monture coûte 200 euros, dans tous les cas vous aurez au moins 100 euros de reste à charge (c’est-à-dire « restant à votre charge », non remboursé).

En revanche, si votre monture coûte moins de 100 euros, la différence se reportera sur le remboursement des verres: si votre monture coûte 96 euros, 4 euros s’ajouteront au barème de remboursement de vos verres.

Pensez au réseau Sévéane pour trouver des opticiens au meilleur prix.

Besoin de deux paires de lunettes

Si vous ne supportez pas les verres progressifs, il est possible de se faire rembourser deux paires de lunettes (une de près, une de loin). Pour cela il faut que l’ordonnance mentionne la nécessité de deux paires de lunettes et que les deux paires soient commandées le même jour (même date de facture).

Les lentilles

Concernant les lentilles, le forfait est valable par année civile. Pour les lentilles non remboursées par la sécurité sociale, envoyez sans attendre par mail votre facture en pdf.